Quel salon ! Cette 19e édition, sur le thème de l’environnement et de l’avenir de la planète, a été un très grand succès et toute l’équipe de La Fenêtre, vigoureusement mobilisée pour l’occasion, en est très heureuse.

Dédié à Michèle de Laroque, disparue depuis peu, Vivre Livre 2019 a permis d’évoquer cette grande figure de la culture de notre région, la remarquable présidence de notre association qu’elle a assumée durant 9 ans, et son engagement créatif, généreux et puissant auprès de ses concitoyens.

Plus de 1’200 visiteurs à Saint-Ambroix, sur un salon littéraire et plasticien, c’est un score !
Visiteurs, exposants, auteurs, artisans et artistes, animateurs d’ateliers, conférenciers, élus, sont unanimes : Vivre Livre est un sacré salon qui sort de l’ordinaire par sa convivialité, son accueil, la richesse de son offre, la qualité de ses exposants et de ses conférences.

Trop de moments forts pour tous les évoquer. Il faut se référer aux articles de journaux, aux reportages, à notre page Facebook et notre site pour en prendre connaissance.

Distinguons ici simplement la conférence de Pierre Rabhi qui a fait, évidemment, salle comble, nous obligeant malheureusement à laisser certains auditeurs à la porte – nous nous en excusons auprès d’eux. Très émus, ils ont été nombreux ensuite à nous dire avoir ressenti avec force, plaisir, et sérénité l’envie d’agir. En toute simplicité, et après avoir longuement répondu aux questions et sollicitations, Pierre Rabhi est venu partager le déjeuner des exposants, visiteurs et membres de l’association. Il nous a consacré plus d’une heure de dédicaces et nous confiait, avant de repartir, qu’il avait passé une excellente journée, ressourçante, avec un beau public et une belle équipe.
Sophie et Laurent Rabhi-Bouquet ont séduit, intrigué, questionné un public nombreux et attentif. Lilian Bathelot s’est montré très bon orateur comme à son habitude. Daniel Suchet a très clairement fait le tour des problématiques énergétiques, des diverses sources et productions d’énergies en montrant leur diversité, leur complémentarité, leurs enjeux et les choix que nous avons à en faire, suscitant de très nombreuses réactions. Pierre Chante, maîtrisant parfaitement son sujet, a retracé l’histoire du combat contre le gaz de schiste donnant à voir ce qu’une vraie mobilisation citoyenne est capable d’obtenir contre vents et marées. Didier Gascuel nous a fait visiter les océans et informés des dérives dangereuses de la pêche intensive, des dégâts du réchauffement climatique, mais aussi des pistes de solutions et d’améliorations possibles en multipliant les données scientifiques et les exemples parlants.

Au passage, un grand merci au collège Armand Coussens, Madame Audras sa directrice et à Béatrice qui nous ont offert l’accès à la salle polyvalente, indispensable pour un véritable accueil des conférenciers et de leurs publics.

Les ateliers ont également eu beaucoup de succès : le potager en permaculture, la découverte de vins naturels et biologiques, l’initiation au yoga parent-enfant et les bébés lecteurs, le pliage de papiers de Joëlle Bleynat, l’animation de Gilles Herrier pour les enfants, l’atelier-jeux autour de la nature de l’association Les Voix Lactées, l’intervention de Christian Grenier au collège Saint-Joseph sur la découverte d’un auteur contemporain et de son œuvre.

La table ronde du Cabri d’or a permis à ses intervenants, à Pascal Martinez et Eric Tosolini, d’expliquer ce qu’est ce très beau prix littéraire et de montrer que les Cévennes sont terre de nature et de culture.

Mais aussi, la rencontre avec les lauréats du concours de nouvelles initié par La Fenêtre et la remise des prix, un moment fort et plein d’émotion. Christian Grenier, auteur réputé et président de concours renommés, a présidé cet événement avec maestria, la solennité qui convenait et, en même temps, la simplicité et la convivialité propres à ce salon. Les lauréats présents, parmi les 15 primés (5 par groupe d’âge : 10-12, 13-16 et plus de 17 ans), sont repartis ravis, avec de belles récompenses et, nous l’espérons, l’envie de continuer à écrire. Parmi les moments de choix, la présence d’Anne Sophie Lin – 1er prix des 13-16 ans – par vidéo conférence depuis Montréal a ému tout le public.

Il y a encore trop de choses à dire pour pouvoir le faire. Saluons le travail de nos cuisinières qui nous ont, à nouveau, régalés – plein de compliments des visiteurs et exposants, dont les plus honnêtes ont reconnu que c’était aussi une vraie raison de venir à Vivre Livre – et le professionnalisme de la brigade de service envoyant les plats avec brio.

Enfin, l’équipe de La Fenêtre, aidée de membres d’associations amies -15/8 Festivités, La Légende, Le Calm – a, une nouvelle fois, réussi le tour de force de ranger, vider et nettoyer les espaces utilisés en à peine plus d’une heure ! Tous motivés, sans doute, par la perspective du super dîner de clôture, fait de délicieux restes et surtout de grande amitié. La photo de cet article en témoigne…