Récital et Contes

En 2009, Vivre Livre débute par une soirée poétique et musicale.

N’Dongo M’Baye, poète parmi les grands, auteur de Amours Savanes, Les Lézardes du silence, Les Poètes Meurent Aussi, accompagné par un griot nous a embarqués dans un magnifique voyage, au son de la poésie de Bigaro Diop, Léopold Sédar Senghor, Amadou Hampâté Bâ, Victor Hugo et bien d’autres.

De magnifiques poèmes dit avec la voix du coeur, mis en valeur par la musique douce et harmonieuse des sonorités de la kora, cet instrument typique des griots de l’Afrique de l’ouest.

Devant le succès de cette soirée, et la demande du public, La Fenêtre renouvelle chaque année des soirées (ou après-midi pour les enfants), où des conteurs connus et reconnus viennent enchanter un auditoire demandeur et réceptif.

Vendredi 3 novembre 2017 à 20h30.  Maison des associations, Saint Ambroix.  Entrée gratuite.

 La vieille qui tricotait des bulldozers

est un spectacle fortement inspiré de l’enfance de Sylvie Vieville. Bulldozer, est le surnom que sa famille lui avait donné lorsqu’elle était enfant.  Conteuse voyageuse, aventurière de la parole, colporteuse d’histoires, elle cultive la tradition orale. Elle aime donner du « corps » aux histoires, du sens à la parole et de la place au silence. 

UN SPECTACLE POUR TOUS ET TOUTES DE 8 À 108 ANS

Le polar, thème du second concours « une nouvelle à la Fenêtre »

Malgré un thème particulièrement pointu en 2019, la première édition du concours de nouvelles avait remporté un franc succès, avec la participation de soixante-deux candidats. Forte de cette première expérience, l’association culturelle La Fenêtre, organisatrice, réitère l’épreuve d’écriture.

Cette année, le thème du polar sera au cœur du sujet. Les candidats auront donc à présenter une nouvelle policière dont l’histoire devra obligatoirement proposer une suite cohérente ou intégrer l’un des trois incipit à choix, proposés par les organisateurs.

Les textes doivent présenter les caractéristiques d’une nouvelle, avec un style narratif court qui ne doit pas dépasser un format A4, recto-verso, soit deux pages. Ouvert à tous, dès 12 ans, les participants concourront en deux groupes d’âge : de 12 à 17 ans et plus de 18 ans. Les copies dactylographiées devront être envoyées avant le 31 juillet, au plus tard.

Un jury composé de personnalités de l’édition, du monde littéraire et de l’enseignement départagera les candidats selon plusieurs critères d’appréciation comme le style, la qualité littéraire, le respect de la langue, l’originalité, la cohérence de l’histoire et, surtout, le plaisir qu’elle suscite à sa lecture, intense et surprenante.

Cinq lauréats par groupe seront désignés et distingués lors de la remise des prix qui se tiendra à l’occasion du salon du livre « Vivre Livre » , les 7 et 8 novembre, à Saint-Ambroix. De nombreux et beaux prix récompenseront les dix élus  dont les nouvelles feront l’objet d’une publication ultérieure dans un recueil.

Comme l’a écrit Frédéric Beigbeder «…vous connaissez sûrement un écrivain ; on les lit de moins en moins mais il y en a de plus en plus ; vous en dénicherez facilement un dans votre entourage… ». Un encouragement pour  prendre la plume.

Règlement complet sur www.lafenetre-st-ambroix.com, ou par mail à contact@lafenetre-st-ambroix.com. 

Grand prix d’écriture « D’Encre et de Gard »

La Fenêtre a le plaisir de soutenir La Direction du Livre et de la Lecture du département du Gard dans sa 2ème édition du Grand Prix d’Ecriture d’Encre et de Gard, consacré à l’égalité femme/homme

toutes précisions sur le site : www.gard.fr

L’égalité femmes/hommes, faites-en toute une histoire ! Participez du 16 décembre 2019 au 5 avril 2020 à la 2ème édition du Grand Prix d’écriture « D’Encre et de Gard » organisée par le Département sur la thématique de l’égalité femmes/hommes.

La participation au Grand prix d’écriture « D’Encre et de Gard » est gratuite et ouverte aux Gardois(es) et aux collégien(ne)s et lycéen(ne)s d’un établissement gardois. Le concours comprend trois catégories :

  • Première catégorie : 10* à 13* ans
  • Deuxième catégorie : 14* à 17* ans
  • Troisième catégorie : 18* ans et plus

Des bénévoles pour transmettre le plaisir de lire aux enfants

« Lire et faire lire », créé en 1999 à l’initiative de l’écrivain Alexandre Jardin, est un programme culturel national d’ouverture à la lecture et de solidarité intergénérationnelle, développé par la ligue de l’enseignement et l’UNAF (Union nationale des associations familiales).

Intervenant au sein des établissements scolaires ou toutes autres structures d’accueil, des bénévoles de plus de 50 ans offrent une partie de leur temps libre aux enfants, de 2 à 12 ans, pour les accompagner dans l’apprentissage de la lecture et stimuler le goût de la lecture et de la littérature. Des séances de lecture sont organisées en petit groupe, une ou plusieurs fois par semaine, durant toute l’année scolaire, dans une démarche axée sur le plaisir de lire et la rencontre entre les générations. Elles sont gratuites et intégrées dans le projet éducatif, sous la responsabilité de l’équipe pédagogique.

Depuis quelques mois maintenant, cette action a été lancée sur le territoire de Cèze Cévennes, par le biais de la communauté de communes et de l’association culturelle La Fenêtre, au sein de laquelle Gianni Monnet en est le répondant. « Le but de ce dispositif est d’inciter les enfants à lire, à leur donner envie d’ouvrir un bouquin, à leur faire aimer les livres et aussi à les encourager, mais sans tomber dans la pédagogie », précise t’elle. Aujourd’hui douze lecteurs bénévoles se sont répartis sur les cinq établissements de l’intercommunalité qui ont déjà adhéré au programme, représentant environ trois cent enfants.

Une équipe cependant insuffisante pour répondre aux demandes des établissements qui ne cessent d’augmenter. Un appel est donc lancé aux bonnes volontés qui aimeraient s’impliquer dans cette démarche. En parallèle, les bénévoles de La Fenêtre et de la Mutuelle lecture s’activent dans l’installation d’un espace de rangement où livres et ouvrages destinés aux plus jeunes trouveront enfin leur place. Ils organisent à cet effet dépôts et collectes auprès de tous donateurs qui voudront bien s’annoncer.

L’inauguration, fixée le 1er avril, de 14h à 17h, est ouverte à tous et proposera, notamment, des ateliers dessin et lecture sur le thème de la blague, des devinettes, du calembour – poisson d’avril oblige – ainsi qu’un goûter. Contact et renseignements au 06 41 85 56 19.

La Fenêtre ouvre 2020 avec une nouvelle équipe

Les adhérents de l’association culturelle La Fenêtre se sont réunis dernièrement pour leur assemblée générale. Un ordre du jour chargé les attendait, avec, plus particulièrement, l’élection du nouveau bureau et de sa présidence.

Après un état des lieux des différents dossiers en cours, le bilan financier 2019 a été présenté. Il en ressort un équilibre positif de l’exercice et une trésorerie favorable. L’approbation des comptes et le budget ont été entérinés à l’unanimité. Une satisfaction pour le président, Gérard Suchet, qui se retire après deux ans d’un mandat dont il dit tout le plaisir qu’il a eu à l’exercer. Il félicite toute l’équipe, la remercie chaleureusement et passe la main en toute sérénité, tout en gardant, au demeurant, la fonction de second vice-président.

Une vingtième année d’existence pour La Fenêtre qui voit donc arriver à sa tête Hélène Agnel, membre de l’association depuis 2014. A ses côtés, ont été renouvelés dans leurs fonctions, Michel Dehoux, premier vice-président,  Cathy Calixte, trésorière et Michèle Konig, secrétaire adjointe. Camille Martin, en qualité de secrétaire, et Corinne Tardieu, de trésorière adjointe, viennent compléter l’équipe. Annie Flouret et Pieter Baars, deux piliers majeurs de l’association prennent un recul mérité tout en restant très impliqués.

Charge à eux tous maintenant de poursuivre, avec l’ensemble des bénévoles actifs de l’association, les nombreux projets lancés et d’élaborer ceux à venir.  Le plus gros morceau, reste, sans aucun doute, la prochaine édition du salon Vivre Livre, qui se tiendra les 7 et 8 novembre et qui portera le thème « Polar …… . » avec une forte connotation féminine ( autrices, héroïnes, enquêtrices …) qui imprégnera l’ensemble des actions de l’année.

Il sera complémenté par le concours de nouvelles, qui fort de son premier succès en 2019, permettra, cette année encore, d’encourager tous les publics à l’écriture. Mais aussi, la résidence d’auteur, qui accueille l’écrivain Bruno Paternot, déjà en plein travail de reconnaissance de la ville et de ses habitants.

La lecture aux tout petits, projet déjà bien lancé fin 2019 rencontre une forte adhésion de la part des établissements scolaires du territoire. Les boîtes à lire fonctionnent bien. Sans oublier l’organisation de plusieurs animations culturelles qui viendront ponctuer l’année.

Avant de mener de front tous ces chantiers, une quarantaine de bénévoles se sont retrouvés autour d’une belle tablée pour fêter la nouvelle année et célébrer 20 ans d’actions communes autour de la culture.

La planète Vivre livre a trouvé son orbite auprès d’un large public

Midi Libre, Mardi 12 novembre 2019

À écouter tous les pronostics alarmistes, le futur est plus qu’inquiétant… Avec son thème “Quel avenir pour la planète ? Le futur c’est aujourd’hui”, la 19e édition du salon Vivre livre, organisée par l’association culturelle La Fenêtre, a su donner, elle aussi, matière à réflexion sur cette question essentielle qui gagne une part grandissante de la population.

Les 1 400 visiteurs, qui se sont succédé durant tout le week-end, attestant, par leur présence, de leur intérêt, mais peut-être aussi de leur volonté d’agir. Un sujet pointu et d’actualité qui a donc su trouver son auditoire et sur lequel les auteurs et conférenciers, au travers de leurs ouvrages et de leurs témoignages, ont apporté leurs expertises. Un salon autour de problématiques des plus sérieuses, telles que le climat, l’environnement, l’écologie, la société de consommation… mais néanmoins abordées avec suffisamment de légèreté pour le rendre, comme à son accoutumée, source de plaisir et d’évasion, et accessible au plus grand nombre.

Record de fréquentation

C’est ainsi qu’en déambulant à travers les allées, et entre deux cycles de conférences, petits et grands, ont pu, certes, échanger avec les auteurs sur leurs convictions et leurs interrogations respectives, mais aussi s’exercer à la technique de l’enluminure, s’amuser autour de jeux sur le thème de la nature, s’adonner au pliage de papiers, s’initier à la permaculture et au yoga, ou découvrir les nombreuses créations, plus originales les unes que les autres, des artistes plasticiens.

À l’image de ces étranges sculptures réalisées en bois de cagette qui les accueillaient… Des métiers, des passions et des savoir-faire autour de l’écriture, de la lecture et des métiers du livre, qui permettent, chaque année, grâce à la présence de nombreux auteurs et exposants réunis autour d’un thème commun, de faire de Vivre livre un salon toujours plus original et convivial. La cuvée 2019 en est pour preuve, avec une fréquentation record depuis le début de l’aventure, il y a dix-neuf ans déjà.

L’avenir du monde glissé entre les bonnes feuilles du salon Vivre Livre

Midi Libre, Dimanche 10 novembre 2019

À Saint-Ambroix, jusqu’à ce soir, le salon, ouvert samedi par une conférence de Pierre Rabhi, offre les clés d’un changement de regard sur l’avenir.

Quel est le point commun entre un écrivain decazevillois, une artiste ardéchoise dompteuse de gravures et une mathématicienne reconvertie en ambassadrice de la permaculture ? En posant la question “Quel avenir pour la planète ?”, le salon Vivre Livre, à Saint-Ambroix, a abandonné tout cabotage intellectuel pour naviguer en eaux profondes de la réflexion.

Ainsi, Lilian Bathelot, Clothilde Staës ou Nelly Pons sont trois des cinquante exposants du salon apportant leur réflexion et leurs créations à l’édifice d’un futur possible. Si Pierre Rabhi truste l’audience pour une conférence sur l’agroécologie en ouverture de la manifestation, les visiteurs s’égrènent au fil des stands, tendant l’oreille ou tournant le regard vers demain…

Un futur que Nelly Pons, auteure d’un récent ouvrage sur la permaculture, aux éditons Actes Sud, sous-tend « par un changement de regard, de notre imaginaire. Le monde est à réinventer. Je suis, bien sûr, pleine de contradictions, mais il y a un point très clair au sujet de ce rapport de domination avec la nature qui, depuis l’enfance et sans le conceptualiser, m’a toujours heurté. »

Une nature dont la faune composée de cachalot, beluga, tigre ou panda s’affichent, rayonnant sur les gravures de la plasticienne Clothilde Staës. « La gravure, c’est déjà recycler des papiers et c’est aussi un art ancestral basé sur la transmission. À titre personnel, j’essaie d’inculquer des valeurs écologiques à mes enfants. Mais ils ont déjà tout en tête ; ils en ont conscience, car même dans la petite école de Payzac, on a manifesté pour le climat. »

Pour Lilian Bathelot, romancier né à Decazeville (Aveyron) et signant son dernier ouvrage Simple Mortelle, « c’est la suppression du système capitaliste, ou du moins la société de production de type industrielle » qui éclairera le chemin de demain. « Le moteur n’est autre que le profit et ce n’est pas compatible avec une vie respectueuse. Je suis la deuxième génération la plus fautive, soit adolescent dans les années 70, où l’on a vécu avec le tout plastique, tout devait être consommé, tout remplacé. Fondamentalement, consommer aujourd’hui c’est mal. Le système a forgé tous les ressorts de la consommation jusqu’à inventer l’obsolescence programmée ! »

Ce qui ne vieillira pas dans la quête, ce sont les échanges avec les différents acteurs de “Lire et Faire lire”, “Citoyens pour le climat” ou “Nous voulons des coquelicots”, avec le marcheur du Mercantour Philippe Bourges, ou l’écologiste de l’Euzière Jean-Paul Salasse. À vous de naviguer.

Vivre Livre, organisée par l’association culturelle La fenêtre ; salle du tremplin, à Saint-Ambroix, de 10 h à 18 heures. Programme complet sur https://www.lafenetre-st-ambroix.com. Entrée gratuite.

LE SALON DU LIVRE DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES A SAINT-VICTOR DE MALCAP

La Fenêtre a participé au forum des associations de Saint Ambroix et au salon du livre de la Communauté de Communes de Cèze Cévennes le 21 Septembre à Saint Victor de Malcap.

Salon très sympathique qui a réuni de nombreux auteurs de qualité dans une excellente ambiance.

La Fenêtre a pu remettre des documents retraçant son histoire et ses objectifs, présenter les activités qu’elle organise tout au long de l’année et annoncer son salon du livre Vivre Livre des 9 et 10 Novembre ainsi que son cycle de conférences.

 

PRINTEMPS DES POÈTES

LA FENÊTRE AU PRINTEMPS DES POÈTES

 

Vendredi 22 mars en fin d’après midi, dans la chaleureuse ambiance de la Cardamome si agréablement animée par Blanche, plus de 30 convives – dont plusieurs membres de La Fenêtre – sont venus lire, écouter, partager poèmes, histoires et chansons sur le thème de La Beauté.

Très bon moment plein de diversité et de bonne humeur, suivi par un sympathique dîner au Bistrot de la Fontaine.

CATHERINE ZARCATE

SOIRÉE CONTE A SAINT-AMBROIX LE 18 MAI 2019

CATHERINE ZARCATE

« EXPLORATEURS DE MONDES »

SALLE « LE TREMPLIN » A SAINT-AMBROIX A 20 H00

 

CATHERINE ZARCATE

Conteuse professionnelle depuis 1982, Catherine Zarcate est une figure majeure du conte. Elle a commencé sa carrière en se spécialisant dans l’Orient et les récits vastes, sagas ou épopées (« Mille et une Nuits », « Salomon et la Reine de Saba », « Epopées d’Antar »…).
Depuis 1989 elle poursuit une recherche concernant la manière d’inscrire cette parole spécifique du conteur dans un propos plus contemporain (« Les Fils du Vent », « explorateurs de mondes » etc).
Elle explore aujourd’hui un monde plus vaste, associant la musique, le chant et le mouvement au conte. Dans chaque récit elle nous donne à entendre et comprendre les cultures du monde entier, à mieux nous connaître, à percevoir un ordre derrière notre chaos…

LE CONTE DE LA SOIRÉE : « EXPLORATEURS DE MONDES »


 « Battre la campagne, fendre les flots, s’élancer vers le ciel, tel est le rythme impétueux des explorateurs de mondes. En suivant ce rythme, la conteuse nous entraine au cœur de la nature et du vivant. Des profondeurs de l’Amazonie, un indien rêve de devenir oiseau. En Arizona, un autre s’envole vers le ciel des Aigles ; un sage chinois passe dans un mystérieux monde serpentin ; un médecin persan pénètre au cœur même du rocher. Chercheurs de la première heure, tous ont utilisé leur sensibilité pour entrer en contact direct avec la nature. Mus par l’amour et la compassion, ils ont ouvert les portes de l’inconnu. La conteuse nous invite à les suivre dans leurs vertigineuses aventures et devenir, à notre tour, Explorateurs de Mondes ! »

 

SALLE « LE TREMPLIN » A SAINT-AMBROIX A 20 H00

BILLETERIE : Office du tourisme de Saint-Ambroix – Place du vieux temple – tel : 04 66 24 33 36

ou

sur place le 18 Mai à partir de 19H00

Prix : 10 € – gratuit pour les moins de 16 ans

Attention : places limitées et non attribuées : placement libre

Spectacle organisé par « LA FENETRE » Association culturelle de Saint-Ambroix. Avec le soutien de la Municipalité de Saint-Ambroix et de la communauté de communes « De Cèze Cévennes »

LA PRESSE

« Le conte est bon. Une respiration se crée, loin du boucan et des grosses machines. C’est simple et d’utilité publique. Merci madame ». Frédéric Pages, Le Canard Enchainé.

« Il lui suffit de quelques minutes pour instaurer un silence recueilli et pour ensorceler les spectateurs les plus rebelles. Et quand le récit s’achève, tous ont l’impression de sortir d’un voyage au pays du rêve ». Laurence Hétier, L’Express.